L’été Montréal (poème pour enfants)

Ce matin sous les roues de mon vélo
Les feuilles naissantes dansent en ombre sur la route
Et je respire l’air piquant et vif
Qui m’annonce les moustiques
Et la maison de l’été qui viendra bientôt
Avec ses chemins de poussière
et ses matins de grenouilles
Les fleurs se poussent sous le vent
elle plient jolies très délicates
presque polies
elle font la révérence sur mon passage et celui de l’été

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.