Les papillons

Ils sont là maintenant. Je les sens chauds dans mon ventre qui palpitent, qui frétillent. Là nuit, je me réveille avec un grand sourire. Je prends l’avion pour Bangkok dans une semaine. Cette nuit j’ai rêvé d’un grand tsunami, quand même. J’étais au 7e étage et je voyais bien la magnifique lame bleue géante se diriger tout droit sur moi. J’ai fait ni une, ni deux, j’ai déguerpi sans même prendre ma caméra. Petite pratique nocture d’un grand réflexe de survie.