Tout baigne

Ma déprime de vendredi soir redonne de la dorure à mon expression: «nous vivons dans une socitété qui se paye le luxe de la déprime» (vraiment de mon cru). Ma zone dépressive de vendredi soir a duré 3 heures 33 minutes 33 secondes. Elle fut résolue par l’achat d’une Corona, d’une poutine et d’un pogo-moutarde-jaune après avoir escaladé les superbes bancs de neige de la rue Mont-Royal, tout équipée de mon super habit de neige. J’avais préalablement pris la décision de me louer les 4 premiers épisodes de la saison 6 de la série « Sex and the city ». Soirée typique de remontage-automatique de moral sauce maison. Efficace. Bon re-départ de mon agréable fin de semaine. Chalet. Fêtes. Début de célébrations noëliennes réussies. Je vous raconte avec photo très bientôt.