petit poème sans titre

L’harmonie de nos rires dans les matins de travail
vibre
joie retrouvée de mes angoisses rendues muettes

Brillance de nos regards unis si bien
j’inspire
dans la lumière d’un janvier d’une douceur hypocrite

Nos tempos accordés à nos joies
rivées à l’action
chevauchées parallèles de nos vies-tourbillon