Inclassable

2/2. Deux refus sur deux réponses, à date. Je propose mon film Plaisirs dans les festivals depuis quelques mois, et j’attends des réponses. C’est très étrange de recevoir ces refus, surtout que je sais que mon film est vraiment très beau et poétique. C’est une opinion biaisée, me direz-vous (et vous avec entièrement raison), mais c’est la pure vérité. Objectivement, si je me détache et que je regarde ce film sur les plaisirs de la vie, sur lequel j’ai travaillé pendant cinq ans, je peux affirmer sans ambages que c’est un beau film. J’ai eu les commentaires d’une centaine de personnes jusqu’à maintenant et c’est unanime. Ce film est beau. Profond et léger. Et touchant. Essentiel. Point. Mais voilà qu’il est inclassable. On le regarde, et on se demande:
– Est-ce un documentaire? oui et non.
– Est-ce une fiction? oui et non.
– Est-ce un essai? oui et non.
– Est-ce un film d’art? oui et non.
C’est une oeuvre qui est comme la vie, un peu tout ça et pas du tout une seule chose. Je suis bien contente d’avoir réussi à faire un inclassable. Car, pour ceux qui l’on vu, Plaisirs demeure une oeuvre accessible. Pas de la poésie en trou-de-cul de poule. Pas du guindé-inaccessible-chiant-m’as-tu-vu. Pas une connerie incompréhensible. Pas un autre film torturé-déprimé-sadique-cynique. C’est beau, joyeux, festif, gourmand, sensuel. C’est lumineux.

Une programmatrice de festival a adoré mon film. Touchant. Beau. Mais ne cadre pas dans la programmation. Ok, d’acc. Mais je le montre où, mon film?

Heureusement, je sais déjà qu’il jouera au cinéma Beaubien à Montréal en novembre prochain. Au grand public de juger. Et ça tombe bien, c’est pour eux que je l’ai fait, ce film.

De toute façon, vous êtes plus nombreux à me lire ici que le public des salles de festival. Et tac. J’adore avoir un blogue. Je vous le donnerai en pièces détachés ici, mon film, tien. Comme ça vous verrez. Et en grand nombre. On appellera ça « Le festival Vivre la vie ». Premier festival mondial de films online. Yeah. Dès le 30 septembre.

6 réflexions sur « Inclassable »

  1. Je me demande bien qui est accepté quelque part????Tout ceux que je connais ce font refusé!On ne veut plus de non! Basta!P.S. C’est vrai que ton film est beau. Il faut d,ailleurs que je m,en achète une autre copie, je n,en ai plus. Je me les fais toutes prendre.Trop beau ce film!T’M

  2. Bonjour Yannou, tout juste, je vous découvre.votre univers résonne très fort en moi. Votre poésie, un délice pour tous mes sens. Fait chier les cadres où la beauté ne peut se révéler pour ce qu’elle est; simple et belle. « Trop ceci, pas assez cela, c’est beau ce que vous faites mais… on ne sait pas où vous mettre. » « La tablette! » En même temps, y’a quelque chose de vital là-dedans, soit dans le fait d’être inclassable et j’ai nommé: la liberté. La vraie créativité doit donc émaner de vous très fortement n’est-ce pas?Bref, vous pouvez m’indiquer le meilleur endroit à Montréal où je pourrais me procurer PLAISIRS? merciMerde! Un autre examen de la vue… moi qui croyais avoir réussi le dernier:) ourei

  3. Joss; oui notre Karma est lié, pas de doutes! Mais on finira bien par gagner!Caroline; merci de me lire, nouvelle visiteuse. En réponse à votre question sur la créativité… j’ai écrit le billet d’aujourd’hui sur la passion de mon métier! Vous aviez vu très juste.Pour PLAISIRS, vous pouvez le trouver dans n’importe quelle bonne librairie. Si ils ne l’ont pas en stock, c’est toujours possible de commander. Le titre exact du livre-DVD est L’EMPORTEMENT, SUIVI DE PLAISIRS par Yannick B. Gélinas. Je sais que le livre est sur les premiers présentoirs chez Renaud-Bray sur Saint-Denis, à Montréal. Mais il se trouve aussi en région, partout au Québec. Il est aussi possible de le commander en ligne chez mon éditeur, Planète rebelle. Mais ils sont en rupture de stock en ce moment!!!

  4. Rebonjour Yannou. C’est exactement ça, ce dont je parlais. Comme tu l’as formulé dans ton texte du jour: j’adore mon métier! Je trouve que tu en fais là, un très bel et juste éloge à madame la Liberté. (Tiens donc, j’en suis déjà aux tutoiements. J’espère ne pas t’offusquer. C’est venu naturellement.) Aussi, merci beaucoup pour les détails au sujet de ta plus récente œuvre. C’est très apprécié. Je cours l’acheter et je t’en reparle, si ça t’intéresse.Merci encore et que les millions de plaisirs qu’offre la vie continuent de t’accompagner dans ta créativité!

  5. Caro: (je peux t’appeller Caro?), bien sûr pour le tutoiement.Et oui, donne-moi des nouvelles dès que tu as pu voir mon livre et mon film!C’est très drôle que tu parles de « madame liberté » car c’est un thème récurrent dans mon livre!!! « Mademoiselle liberté »!!! (tu liras par toi-même!)

  6. Trop génial! D’accord! Tu m’appelles Caro… et moi je me retrouve en pays de « re-co-naissance assurée » en lisant ton livre. C’est pas pour rien que je suis attirée par ton univers sûrement. merci encore.à bientôt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.