J’adore mon métier

Je vous l’avais déjà dit? Pas clairement en noir sur blanc, mais quand même. On sent bien ma passion pour ce que je fais (des films, de la réalisation, du montage, de l’image, du son et même des mots; de la créativité, quoi!), mais je l’affirme ici: je suis folle de mon métier .
*
Il n’est pas rare que j’éclate de rire alors que je suis en train de monter une séquence que je tente de faire comique (et je suis mon premier public). Il n’est pas rare non plus que je pleure à chaudes larmes en visionnant des séquences touchantes (comme le film de Serge Gigère pour lequel je fais la bande-annonce en ce moment). Il m’arrive aussi d’éclater de colère, outrée, devant les faits qu’on me présente dans un documentaire (comme dans les films d’Ève Lamont, pour qui je travaille à l’occasion). Je suis créative, je carbure à l’émotion. Je suis vivante et passionnée. Dans la vie. Dans mon travail.
*
J’ai clavardé avec ma petite cousine cette semaine. Elle a 20 ans. Je l’adore. Je la gardais souvent quand elle était petite. Moi j’avais une vingtaine d’années, elle la dizaine. Elle étudie en psycho en ce moment. Elle se pose des questions sur sa carrière, ses choix. Me demande à quel moment j’ai trouvé « ma voie ». Vers 20 ans, justement. Et je lui raconte ma « révélation » pour mon métier. Car j’ai la chance d’avoir eu l’appel, « la vocation », comme une voix venue de plus haut que moi pour me dire que j’étais à la bonne place, au bon moment. L’illumination, l’exhaltation, la joie, le bonheur, l’accomplissement. La totale. La passion. Celle qui vous fait passer 24 heures en ligne sur un projet, sur un buzz. Celle qui vous fait dire: je veux faire cela toute ma vie. Sans l’ombre d’un doute. Même quand c’est difficile, même quand on arrive pas toujours à payer l’épicerie, dans les temps difficiles. Parce qu’on aime ce qu’on fait, les gens qu’on y rencontre, ce qu’on accomplit, les valeurs qui se dégagent de ce métier. L’éventail de choses qu’on peut y faire. La magie de ne pas être cloisonné à une seule tâche, le renouvellement constant de la chose. La magie, point. La création pure. La buisness. Les défis.
*
On passe tant de temps à travailler dans notre courte existence, vaut mieux adorer notre métier. Simplement. La vie est si belle quand on se lève le matin tout plein de joie de ce qu’il y à faire ce jour là. Et ceux qui me sortent l’argument de sécurité financière pour justifier un travail qu’ils détestent? Je vous réponds que rien n’est aussi payant que la passion. Mais il faut plonger à fond, et jouer le risque…

4 réflexions sur « J’adore mon métier »

  1. Je suis justement en train de lire cet article très inspirant: < HREF="http://www.paulgraham.com/love.html" REL="nofollow">« how to do what you love »<> de Paul Graham.(et bravo pour ta folie!)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.