Hygiène féminine écologique: Diva cup

Je viens de franchir un nouveau cap dans ma conscience et ma pratique écologique! En fin de semaine je suis allée faire un tour chez Coccinelle maternité à Terrebonne. Cette petite boutique vend non seulement des articles écolos pour les nouvelles mamans, mais aussi des accessoires écologiques pour l’hygiène féminine. Je connaissais déjà le Keeper, et je cherchais à m’en procurer un. L’équivalent canadien est la Diva cup. Cette petite coupe de plastique souple s’insére un peu comme un tampon. Mais réutilisable. On lave toutes les 12 heures, avec un peu de savon et de l’eau. Fini les tampons achettés (et jettés) à chaque mois, et l’argent qu’on jette avec! Fini de polluer avec serviettes et tampons, de gaspiller des matériaux qui ont servi à les faire. Coccinelle maternité vend aussi des serviettes sanitaires lavables. Génial! Après les couches lavables, retournont aussi aux serviettes lavables, comme au temps de nos grand-mères! La différence: les tissus se lavent plus facilement, et les protèges-dessous écologiques sont conçus de manière très pratique. Une petite attache à motif qui se « snape » à la petite culotte, et on y insére des mini-serviettes lavables « luna pad ». Très bien fait. Pratique. Écologique. Trouvable en petits motifs rigolos ou en cotton beige biologique.

Sur le site de Martine la banlieusarde, on peut lire des discussions autours de l’utilisation de la Diva cup. Je viens de passer ma première période (!) d’utilisation, et cela demande une adaptation. Normal apparemment (ce n’est pas facile à mettre et enlever au début, crée des situations rigolottes). Mais je compte bien persister car on rejoint un double objectif économique et écologique! Et en plus, on a vraiment l’impression de se rapprocher de notre nature féminine… phénomère fascinant et agréable.

Publicités

17 réflexions sur “Hygiène féminine écologique: Diva cup

  1. Felicitation! moi ca fait 2 ans et je ne reviendrais pas aux tampons pour rien au monde!! J’essaie d’en parler le plus possible autour de moi et je suis contente de voir que ca s’etend!

  2. Merci Léa! Je vais aussi en parler autours de moi le plus possible. Cela répond à plusieurs volontés et désir de notre société moderne sensible à l’environnement et la surconsommation.

  3. Ça fait une dizaine d’années que j’ai un keeper. Malheureusement, j’ai développé une allergie. Je ne le conserve que pour els voyages en pays difficiles, ou activités extrêmes, où il n’y a pas de toilettes, pas de tampons, pas de poubelles…Je me demandais en quoi en faite la Diva cup.

  4. Méthode de grand mère, l’éponge naturelle, à rincer dans de l’eau savonneuse après qqs heures, en avoir qqs de rechange, re-utilisables et ne pas oublier de les faire bouillir une fois le cycle fini ds une casserole reservée à cet usage. ça fonctionne, c’est écolo et vieux comme le monde, pas envahissant. Le truc c’est de choisir la forme qui nous convient.

  5. Wow, interessant comme filon! Le truc de l’eponge naturelle est un inedit pour moi, je n’avais jamais entendu parle de ca! J’imagine faire la promotion des Diva cups a Taiwan… Ici les tampons sont deja boudes des consommatrices a cause d’idees comme: c’est pour les mauvaises filles, ca ruine la virginite, c’est pas bon, enfin, vous voyez le genre. (Pour donner une idee, certaines filles ne se lavent pas les cheveux quand elles ont leurs regles, personne n’a jamas voulu me dire pourquoi). La seule marque de tampons vendus c’est les OB.

  6. Bon ça y est, tu m’as convaincue !!J’étais à la recherche d’informations sur le net et voilà que je tombes sur ton blogue, qui me confirme les mérites de la diva cup et en plus me procure les coordonnées d’une endroit à 10 minutes de chez moi pour me la procurer. Vraiment génial !!!merci xx

  7. Mesdames, vous me voyez ravie de lire vos commentaires. Il faut continuer de faire la promo de ces moyens écolos pour un truc aussi banal et fréquent que les règles! Je suis contente si je peux en aider quelques unes à découvrir (ou confirmer) de nouvelles pistes.

  8. Pour celle qui vivent plus près de la métropole, il y a des Diva Cup en vente dans quelques kiosques de l’association étudiante à l’Université de Montréal.

  9. Bonjour!
    Je suis intéressée par toutes choses du quotidien qui pourraient rendre mon mode de vie plus écologique, je suis tombé sur la divacup… J'ai un petit doute: si on doit la laver régulièrement à l'eau… Est ce vraiment si écologique comparé au tampon classique, étant donné qu'au final on doit consommer pas mal d'eau! Si je dois la rincer toutes les 6 heures (voir plus selon la régularité du changement de tampon)?!! Autre petit doute, je ne suis pas sûre que cela soit sanitairement correct de verser son sang menstruel dans les lavabos des lieux publics; univesités enteprises restaurants… Pas facile d'être écolo 🙂

    merci de me donner votre avis!

  10. Bonjour Anonyme,

    Il faut toujours considérer nos actions avec perspective et penser d'où viennent les objets et où ils vont. Vos questions sont judicieuses.

    Premièrement, pour faire les tampons classiques et leur emballage (tampon ouaté, corde, applicateur, emballage individuel et boite en carton), cela prends beaucoup d'eau, beaucoup plus que l'eau nécéssaire au rincage d'une Diva cup. De plus l'impact des 10 000 tampons et serviettes jettés au cours d'une vie sont de loin plus néfastes que les quelques coupes mentruelles qu'on utiliserait au cours de toute une vie (une vintaine?).

    Question d'hygiène, un rincage à l'eau du sang mentruel peu paraître rebutant, mais cela n'est pas différent d'une coupure qu'on rincerait au lavabo. Les fluxs mentruels sont naturels et biodégradables, ne contiennent pas des bactéries qui comportent des dangers pour la santé. À nous de faire usage de bon sens et de bien rincer le lavabo après utilisation, dans le plus pur civisme et dans des principes simples d'hygiène courrante.

    Notre plus gros obstacle demeure les prégugés et le changement des mentalités.

  11. Pour ce qui est de rincer dans les lieux publiques… une petite bouteille d'eau pourrait te permettre de rincer ta divacup au dessus du bol de toilette, et rincer tes doigts aussi sans aller aux lavabos ;)sauf bien entendue pour t'y laver les mains !

    Mais surtout fait à considérer la diva cup peut être porter jusqu'à 12 heures, alors fort à parier que vous pourrez alors attendre le retour à la maison .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s