Yannick-la-fille à Macadam Tribu

Je porte un prénom tradionnellement masculin. J’aime mon prénom. Il me ressemble. Un peu marginal. Une touche de viking, de battante. Un prénom qui mord, mais en douceur. Il n’en a pas toujours été ainsi. À l’adolescence, c’était plus difficile. Mais maintenant comme adulte, cela suscite des réactions, des commentaires, et cela crée des situations parfois cocasses. Je le raconte dans ce reportage radio «vivre avec un prénom de sexe opposé» (reportage de Stéphane Leclair fait pour Macadam Tribu à Radio-Canada). Vous entendrez bien, je m’appelle Yannick, mais je suis une femme…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.