Printemps en hiver

Par la lucarne de mon écran, je scrute la vie.
Par là, j’ai vu une bribe de printemps, j’ai senti la chaleur.

J’adore cette saison.
(note au lecteur: je travaille en ce moment sur des images extérieures tournées à Nancy en France au printemps dernier)

Les feuilles qui pointent comme des seins sous une camisole légère,
des talons hauts qui claquent,
des rires d’hommes qui fusent.

Le bruit de l’été qui s’en vient à grand pas
qui ne résonne pas comme celui des autres saisons.

Le printemps c’est l’annonce de la lourde chaleur
qui fait des promesse lascives
qui allonge les baisers des amoureux,
vautrés sur des bancs de parcs, des promesses plein les yeux.

Les sons de la ville qui résonnent en souplesse.

Manteau de poésie à porter en bouche,
le printemps réveille par son vert de tendresse
il embrase la vie elle-même
il est un sourire timide aux lèvres humides.

Avec sa brise de crème sur les peaux nouvellement nues
à chatouiller dans les détours
l’antichambre de nos sommeils d’hiver

Une réflexion sur « Printemps en hiver »

  1. C’est le printemps et c’est l’étéEt les terrasses se sont rempliesEt les gens sont épanouisComme des oiseaux sortis du nidLes petits enfants qui pépientDans les piscines font pipiEt je m’ennuie de toi jolieTu mettras ta jupe à midi< HREF="http://lecastel.org/songs/paroles.php?ginID=printemps_ete&ginItem=1" REL="nofollow">source<>

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.