Costa Rica – carte postale #2

Chaleur torride qui se calme sous la pluie tropicale. J’ai vu des singes dans le Parc Manuel Antonio. Je suis contente de n’avoir pas vu de serpents. Retour a ma plage secrete et deserte. Je suis doucement triste quand meme, car je pense tous les jours a mon Grand-Pere malade, qui s’en va doucement. Ma mer lave mes larmes. J’essai de trouver inspiration dans la maree qui se retire en laissant des sillons de sagesse. Je laisse aller. Calme et serenite, sourire et paix, tout cela a donner en cadeau a mes grands-parents a mon retour. Je suis ici avec mes amies, et les trois jeunes garcons de mon amie Anna-Francia. Louis, 4 ans et demi, nous explique: « La mer donne des coquillages en cadeau pour que les petits garcons les cueillent. » Mon grand-pere a probablement dit des phrases comme ca, il y a bien longtemps. La presence des enfants me fait beaucoup de bien.