L’amitié

Je devrais toujours me souvenir qu’après un phase d’angoisse et de déprime suit toujours un moment de plénitude et de joie. Toujours. (C’est Étienne qui le dit). Je suis comme ça, c’est tout. Et cette vague arrive par la porte de l’amitié (formule kétaine et véridique). J’aime mes amis. Tellement. Ils me font du bien. Ils sont là, autours de moi: par l’écran, le téléphone, la vraie vie. J’aime les humains, et ils me le rendent bien. Ce que j’aime le plus: faire rire mes amis. Le test pour savoir si je deviens amie avec une personne: est-ce que je la fais rire? Mon intense satisfaction: accompagner mes amis jusqu’aux larmes (de rire). Des fois je me trouve drôle moi-même (mais il ne faut pas le dire, ça gache tout). C’est comme de la chimie, avec certaines personnes je suis drôle, avec d’autres pas du tout. Parfois, avec mon homme, on a 5 ans. C’est une forme d’humour très légère et simple (parfois douteux), qui guérit de tout. Je le regarde et je le vois à 5 ans, pour vrai, et on rigole. On aurait été des vrais amis, même à cet âge, j’en suis certaine. On aurait fait pleins de mauvais coups ensemble. Aujourd’hui, on fait des bons coups.

J’ai très hâte, ce soir mes copines viennent souper. Au menu: poulet cacciatore et salade mesclun.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s