Poésie en direct

Je ne sais pas comment je réagirai devant le public qui regardera les mots s’inscrirent sous leurs yeux. J’espère seulement que je ne figerai pas. Qui sait? Pourtant, quand je viens ici vous écrire, je n’ai jamais d’hésitation. Je ne vois pas pourquoi j’en aurai mercredi prochain à 20h quand les yeux seront posés sur cet écran, avec les mots qui apparaîtront un à un sous leurs (vos) yeux. Je pense qu’il serait plus sage de me préparer des canevas de textes que de me lancer dans le vide. Simplement histoire d’éviter la panique ou les mauvaises surprises. Mais j’ai bien confiance pourtant.