Besoin de gentillesse

Je termine plusieurs projets, et l’hiver s’achève. Mes batteries sont à terre. Une fatigue insistante ne semble pas vouloir me lâcher. Mon grand amour s’est envolé pour quelques jours pour son travail. Je me retrouve seule, avec ma fatigue qui accentue un sentiment de lassitude qui pourrait friser l’épuisement si je ne fais pas quelque chose pour améliorer mon sort. J’ai besoin de gentillesse autours de moi. Beaucoup. C’est pas difficile d’être gentil. Un mot, une phrase, un sourire, un coup de téléphone. Je dois probablement me dire que la gentilesse sera dans le regard que je porte, et non l’attendre des autres. Sinon, je pourrais être déçue…

Le meilleur remède: je vais me faire plaisir. On est jamais si bien servi que pars soi-même, après tout!