Les mots de Ben

Chaque soir quand je suis avec lui, je dois mettre de la crème dans le dos de Benjamin, car le pauvre enfant a la peau teeeerriblement sèche. Particulièrement en cet hiver qui ne finit plus. Hier soir, alors que je procède avec mon attention maternelle de belle-mère (!), attendant sa délectation habituelle de se faire cajoler, il crie un peu:
– Ouch ouch, ça pique.
– Qu’est-ce qui se passe, Jam?
– C’est comme une guerre intense dans mon dos entre la sécheresse et l’hydratation. Et c’est plein de petits soldats qui se battent sur ma peau.

J’adore l’imagination de cet enfant.