Hommage à Ferdinand Borremans

Mon cher Parrain (mon grand-père) nous a quitté il y a un an. Vous aviez peut-être lu les textes sur son départ que j’ai publiés ici-même l’an dernier. Un texte-hommage a été publié dans L’Oeil régional de cette semaine, pour les gens de la région de Beloeil, et pour tout le monde sur le site de l’Oeil régional.

*

La douleur et la tristesse sont maintenant chose du passé. Il ne reste qu’une foule de bons souvenirs. Et une peine douce, sous forme d’ennui. Comme on s’ennuie tant d’un être cher qu’on a pas vu depuis longtemps. J’aimerai tant seulement aller prendre une bière avec lui et parler de tout et de rien. Surtout l’écouter. Qu’il me chante ses chansons en flammand. Et entendre son rire éclater si fort.