Lieu de vie: voeux exaucés

Après plusieurs semaines de recherches, après plusieurs dizaine de visites d’appartements aux quatre coins de Montréal, après avoir clarifié tant et tant nos souhaits pour un lieu de vie idéal pour notre smala, nous avons enfin trouvé! Et je suis heureuse que 85% de mes (très nombreux) critères soient atteints. Nous aurons des grands espaces de vie commune, chacun son territoire pour se retirer, un jolie cuisine invitante pour mijoter des bons plats en famille, un nid douillet pour les amoureux que nous sommes, un joli petit bureau baigné de lumière pour voyager dans mon imaginaire, une ruelle pour jouer, une grande salle de bain de carrelage blanc, et un quartier familial et sécuritaire où mes petits ex-banlieusards pourront découvrir la ville en toute quiétude. Des parcs à profusion, des petits marchands chouettes et utiles au coin de la rue, l’autobus pour nous amener tous à destination (école, boulot) en moins de 25 min, sans stress et sans traffic. Je suis une femme comblée…

Maintenant j’ai très hâte de réunir nos deux lieux de vie et de cesser l’éparpillement entre la banlieue et la ville. Je dirai adieu à mon jardin, et mon nouveau balcon (heureusement assez grand) sera très très fleuri…

S’endormir (ou repartir)

Petit temps gris, douce humidité, été que je ne vois pas passer (il est sur la pointe des pieds). Je m’endors, étrangement. Je ne devrais pas être fatiguée, je rentre de voyage où je me suis bien reposée pourtant. Peut-être trop… on y prends goût au repos! Mais il ne faut pas oublier que je suis une cigale (qui se transforme en fourmi à l’automne). J’ai envie de ne rien faire. Beaucoup de gens sont en Vacances autours de moi (d’autres travaillent, mais je ne les vois pas), et cela m’inspire. J’ai envie de faire comme eux, même si j’ai eu mes Vacances à moi. Je suis un opposum urbain. J’aime la vie et je la regarde. Je rêve à Charlevoix et ses montagnes, à la Gaspésie est ses côtes superbes, au Parcs nationaux et leurs méandres de rivières et de lacs. J’aime rêver à la mer, encore. Je suis allée à la mer au Portugal. C’était l’Atlantique, l’eau était glaciale, je me suis immergée dans cette eau trop froide, par principe. Mais pas baignée, pas joué des les vagues. Je suis une princesse qui en veut toujours plus. On va dans un lac chaud faire du canot, mon chéri?

Histoire d’appartement

Je reviens à Montréal reposée et calme. C’est incroybale comme deux semaines de Vacances ailleurs aident à donner une perspective agréable. Je suis disposée à attaquer tous les changements qui s’en viennent. Nouveau travail en septembre, nouveaux projets, nouvelle maison, peut-être un nouveau quartier. La famille enfin réunie sous un seul toît.

Nous attaquons maintenant la phase de recherche active de notre logement idéal. On remonte nos manches et on visite! Je suis surprise (et heureuse) de voir qu’il y a un marché pour les très grands logements à Montréal. Mais les histoires (pas si) surprenantes qu’on peut entendre…

Hier nous visitons un très grand 7 et demi, qui correspond à beaucoup de critères de nos recherches. À la sortie, discussion avec les voisins sympathiques. Révélations étonnantes. La locataire précédente s’est fait explusée car le propriétaire prétendait vouloir habiter le logement. Ce qui était faux, de toute évidence. Combien payait cette locataire, qui habitait depuis plusieurs années ce logement qu’elle adorait? 800$. Et combien nous demandait le proprio pour le même logement? 1600$. Le double. Sans travaux autres que la peinture et le sablage des planchers. Ouille. Pas de scupules, le jeune monsieur. Pas pour rien que je le sentais un peu nerveux à la visite…

Carte postale du Portugal (Sintra)

– nouvelles en direct du Portugal, sans accents –

Nous sommes dans la magique ville de Sintra, pas tres loin de Lisbonne. Endroit de reve pour un voyage de Noces, avec un rare romantisme allant au-dela de l’imagination. Nous avons tant marche, avec tant de plaisir. Nous allons de decouvertes en decouvertes, en explorant ici une serie inimaginable de Palaces, de Chateaux Maures, de Palais Baroques, et un Monastere Fransiscain d’une rare presence spirituelle dans une foret isole donnat vue sur l’Ocean Atlantique. Nous avons un veritable coup de coeur pour cet endroit.

Nous arrivons de Lisbonne que nous avons adore. Nous avons explore la ville a pied, et en prenant les vieux trams jaunes si typiques de Lisbonne. Ville de bord de mer, Lisbonne offre une cuisine genereuse et copieuse, ou le poissons est toujours frais, et le vin excellent. Nous avons pris plusieurs diners tres longs dans des apres-midis ensoleilles a deguster des vins blancs ou rouges aux saveurs riches ou legeres. Le temps est doux, sans etre trop chaud, nous apprecions la brise du large qui rafraichit la ville. Les gens sont sympatiques et accueillant, moins demontratifs que les Italiens, et moins sombres que les espagnols. La langue est chantante et agreable a ecouter. La sonorite peut etrangement faire penser aux langues russes, idee que je n’avais jamais eu en ecoutant des films portuguais ou bresiliens.

Avant Lisbonne, nous avons ete a Porto. Ville portuaire aux rues sinueuses et etroites, Porto offre plusieurs caves de Porto a visiter. Nous avons visite les caves de Sandeman. Nous avons aussi fait une escapade dans la vallee du Douro, par la ville de Amarante. Nous avons eu la chance d’etre invites a la ferme vinicole du mari de ma cousine. Nous avons eu un sejour agreable dans cet endroit du Nord du Portugal a la vegetation fort differente du Sud ou nous nous trouvons actuellement.

Demain, la mer. Sylvain veut faire du Surf. Je me promet du Yoga sur la plage pour etirer mon dos qui en a bien besoin apres toutes ces heures de marche!

Bises du Portugal

Yannou