Quitter

Je regarde les murs de mon appartement. 7 ans. Jamais de ma vie adulte je n’ai habité aussi longtemps un lieu. Mon refuge en 2001, après avoir quitté l’europe du nord où je n’étais pas aussi heureuse que je l’aurai voulu. J’y ai trouvé la paix, en habitant seule pour la première fois de ma vie. J’y ai apprivoisé la solitude, avec un grand souire. C’est devenu mon petit nid, construit à coup de poésie, de musique, de bons soupers cuisinés dans ma cuisine rose vif, puis dégustés sur ma terrasse en compagnie de famille et d’amis, d’amours. C’est dans ce lieu que je me suis trouvée aussi, après des moments plus difficiles traversés dans ma vie personnelle. C’est ici que je me suis réparée. C’est aussi ici que j’ai commencé le Yoga, les chants. Tant de livres lus près de la fenêtre de ma chambre orientale. Tant et tant de projets rêvés, pensés, réalisés, montés, écrits assise à mon grand bureau d’où je vous écris encore, face à cette magnifique porte-fenêtre qui donne sur la rue vivante. Tant de films vus, assise dans ce salon. Toute cette gamme d’émotions traversées: rires, larmes, révoltes, colères, découragements, victoires, joies. C’est ici que j’ai été amoureuse des mauvaises personnes, avant de trouver le bon. C’est ici que j’ai pris des décisions et des engagements envers moi-même. C’est ici que j’ai invité mon Grand amour à nos premiers rendez-vous doux. C’est ici que nous sommes tombés amoureux avec des pétillements dans les yeux. Tant d’heures passées dans ce lieu que je quitte bientôt.

Tout cela a peu d’importance finalement. J’emporte mon feu avec moi, ma joie, mes rêves, et je les construirai ailleurs, dans un nouvel ailleurs, plus grand et plus lumineux. Dans un lieu d’échange, que je partagerai maintenant avec lui et ses trois adorables enfants. Un lieu nous que construirons avec mon grand amour, mon meilleur ami, mon mari. Pour la première fois, j’emménage dans un nouveau lieu avec un partenaire de vie – j’ai habité avec des copains avant, mais ce fut moi qui allait vivre chez eux, ou eux chez moi, j’ai habité la maison de mon homme mais il y était déjà dans son autre vie d’avant -.

Nous avons trouvé le lieu de vie idéal pour nous, après tant de mois de désir de trouver cela. Nous allons maintenant consolider nos deux lieux de vie, mon appartement urbain et sa maison de banlieue, pour habiter un grand appartement en ville. Nous quittons dans plus d’une semaine, mais je suis déjà là-bas. Je n’arrive plus à travailler, pourtant je vais devoir m’y contraindre, moi indisciplinée. Mais je suis dans les boîtes, les téléphones de planification, de changement d’adresse, les détails à régler pour que tout roule.

Comme tout grand changement ne se fait jamais seul, je commence un nouveau travail début septembre. J’ai un bureau à la maison depuis dix ans. En septembre, je partirai travailler tous les matins pour aller « au bureau », travailler avec des collègues en chair et en os. Pour faire un nouveau travail, avec une nouvelle équipe, sur un nouveau projet. Je n’ai jamais fait les choses à moitié. Tant qu’à changer un peu la vie, pourquoi pas la changer beaucoup?

Publicités

4 réflexions sur “Quitter

  1. Yannou…tes billets sont toujours aussi délicieux… tes rêves toujours aussi savoureux et ton présent toujours aussi inspirant! Ça sent la fraîcheur dans cette vie! Profite, savoure, goûte à toutes ces belles choses comme tu sais si bien le faire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s