Amitiés qui s’effritent

Par où commencer? J’ai envie d’écrire ici ce soir. Sans raisons et pour toutes les raisons. Moi qui prône le réseautage, et qui crie sur tous les toîts que l’Internet et les blogues sont des lieux sociaux, c’est avec une grande impression de solitude que je suis ici face à vous. Un besoin de solitude, ou un sentiment nostalgique qui m’habite ce soir, je ne sais pas. Je termine un contrat de montage, car je suis retournée à la réalisation indépendante pour des projets culturels après une incursion dans le monde de la télévision comme recherchiste. Comme je suis de retour dans mon bureau-à-la-maison, avec une perspective créative sur les choses et mon travail, je me penche sur des réflexions plus solitaires. Çe me fait du bien.

Mais ce soir je me sens envahie d’un sentiment que je ne peux pas vraiment définir. En ce moment, je me sens dans une période très créative, ou tout est possible. Mais tout cela vient avec un grand vertige, une impression de passer à côté de quelquechose d’indéfinissable. J’ai envie de saisir la vie pour l’embrasser, et lui dire merci pour mes grands bonheurs. Luxe énorme en ces temps où tout va trop vite, je suis couchée sur le dos et j’observe les nuages qui passent. Je pense beaucoup à mon grand-père, décédé il y a presque deux ans maintenant. J’observe le passage du temps sur mon deuil. Et j’observe aussi le passage du temps sur ma vie, mon travail, ma famille, mes amours, mes amis.

Je ne sais pas comment dire, mais je sens des choses ou des gens qui s’éloignent. Des amis dont le regard semble un souvenir perdu entre deux montagnes. Des rires dont l’écho se fait lointain. Une sorte de tristesse me gagne. Mais ces amis ne sont plus ce qu’ils étaient, ils ont changés, et moi aussi. Je dois faire le deuil de ces amitiés qui s’effritent, ne pas m’accrocher aux souvenirs de moments mémorables que nous avons vécus. C’est chose du passé, et je sais que tant d’autres moments m’attendent encore. Mais la trentaine bien amorcée amène une perspective sur l’impression de certaines amitiés immuables. Et je dois être sereine et les laisser s’éloigner. C’est ce qu’ils veulent, semble-t-il.

Publicités

5 réflexions sur “Amitiés qui s’effritent

  1. Si tes amis semblent s’éloigner, peut-être est-ce parce que toi tu t’éloignes d’eux.La véritable amitié, c’est comme l’amour, ça se joue à deux.Il est important de comprendre que l’amitié, tout comme l’amour sont des sentiments qui exigent un certain partage pour que ça fonctionne.S’il faut savoir donner pour recevoir, il faut également accepter de recevoir, même si on n’est pas toujours prêt à donner.Étant dans la mi-soixantaine, j’ai appris qu’il y a des amitiés qui méritent d’être sauvées.Mais pour cela, il faut parfois y mettre le prix, car il arrive parfois que des amitiés sont plus fortes que l’amour.Saint Augustin à écrit:« On ne connaît personne sinon par l’amitié. »

  2. Morceau de poésie Bon, encore un bout. Je révise ces temps-ci, difficile de résister à mon envie de vous en offrir des morceaux.Je veux laisser couler les mots comme l’encre des sièclescomme un chant superbe aux mots incisifscomme une nuit d’amour qui conditionne les sillons de l’âgeYannou 21 octobre 2005

  3. Makeike, oui, il est vrai que les amitiés demandent à être entretenues et cultivées, et demandent beaucoup de générosité. Mais l’effritement des amitiés dont je parlais ici réfère justement à des gens qui refusent de recevoir, qui ne veulent plus m’accueillir. Il faut simplement laisser passer le temps, et les choses qui doivent se replacer se replacent…

    Anonyme (ce serai bien de vous nommer, c’est très facile de laisser un commentaire si peu constructif en étant anonyme), pourriez-vous m’expliquer que dois-je faire selon votre opinion pour que ce blogue ne soit pas « à sens unique » comme vous dites? Je partage des pensées qui peuvent toucher d’autres gens, et les lecteurs sont aux rendez-vous. Vous avez parfaitement droit à votre opinion, mais je suis très curieuse d’entendre vos précieux conseils pour améliorer le dialogue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s