Lettre à ma productrice

Je vis ma vie. Je travaille fort, je me questionne, j’angoisse, je crée, je fonce, j’écoute, j’aime, je fabrique, je photographie, je filme, je monte, je planifie, je réseaute, je blogue (pas assez, trop éparpillée), j’update, je met en ligne, je cuisine, je photoshope, j’aime, je pleure, je ris, je réfléchis, je me révolte, je me questionne, je regarde, je me fâche, je m’emballe, je me passionne, j’hume, je sens, j’explore, j’aime, je partage, je pardonne, j’acceuille, je donne, je donne encore, et finalement je reçois. Et puis parfois je suis fatiguée. Mais je me relève toujours pour recommencer. Encore et encore, avec passion, générosité, ouverture, transparence. C’est parfois difficile d’être une femme d’engagement, de parole, de convictions.

Et puis un jour, tout ça semble vous apporter de bonnes nouvelles. À force de travailler, de faire, d’échanger, on récolte ce que l’on sème. Ce sera encore beaucoup de travail, je le sais. Mais je savoure le plaisir d’avoir été finaliste pour la résidence en réalisation à l’ONF. On m’a dit que mon nom était dans la liste jusqu’à la fin, que ma candidature à été considéré en finale aux côtés de ces grands réalisateurs: Paule Baillargeon et Philippe Baylaucq. Rien de moins. Je suis flattée. Honorée.

Et puis il y a quelques semaines, je rencontre une productrice de l’ONF. Et voilà, cadeau. L’ONF veut développer un projet avec moi! Je prendrai donc du temps pour réfléchir à mes projets, et trouver une façon innovatrice et pertinente de leur donne vie SUR LE WEB et à l’écran! Enfin, la vraie occasion de faire un projet de web-documentaire, d’explorer de nouvelles voies pour raconter des histoires. Je suis emballée, excitée, fébrile. Je me retiens depuis des semaines de partager ceci avec vous, sur mon blogue. Car tout part d’ici, en quelque sorte. Mon blogue est mon icubateur créatif, le reflet de mes pensées et l’outil de catalysation de mes réflexions.

Voici un mot pour ma productrice, qui connait bien mon ancrage technologique, qui sait que ce blogue sera le reflet de mon processus créatif avec elle.

Chère Productrice,

Merci pour la rencontre d’hier, pour ta générosité, ton ouverture et ton écoute. Je suis désolée si j’étais comme un moulin à parole qui ne quittais plus ton bureau, mais la perspective d’enfin pouvoir réaliser un véritable projet documentaire multiplateforme me rends vraiment très fébrile et enthousiaste. Je suis tellement heureuse de sentir que l’ONF m’ouvre ses portes et me donne carte blanche, dans ce beau contexte actuel. J’espère pouvoir apporter une perspective nouvelle par ma vision singulière, échanger et partager cela avec les autres, avec toi comme avec d’autres réalisateurs. Je brise enfin mon isolement créatif pour produire une oeuvre avec un cadre et une structure, et travailler avec une équipe. C’est vraiment un cadeau pour moi, et l’aboutissement (ou plutôt une nouvelle étape) de nombreuses années de création en solo. Bref, merci pour l’accueil. C’est un euphémisme de dire que j’ai hâte à la suite.

Voilà, je voulais partage ma joie avec vous, vous qui me lisez depuis de nombreuses années et avez suivi les aléas de ma vie, mes hauts et mes bas, mon parcours artistique et ma démarche de création, mes angoisses et mes passions. Voilà une belle étape importante dans mon chemin, et c’est avec vous qu’elle commence. Et j’ai l’intension ferme de redonner à VIVRE LA VIE toute la place dans mon processus, et de l’alimenter généreusement. J’espère que vous serez au rendez-vous.

Publicités

3 réflexions sur “Lettre à ma productrice

  1. Bravo à toi Yannou pour cette percée que tu fais maintenant là-bas. Je sais que c’est grisant quand on nous dit oui enfin. Je viendrai voir ce que tu pondras en lisant la suite…
    Suzanne Guy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s