Recette de filet de porc aux lentilles vertes

À la demande de Magenta, voici ma recette de casserole de filet de porc:

– 2 gros oignons
– Une gousse d’ail
– 1 tasse de lentilles du puy ou vertes
– 1 filet de porc bien frais
– 3 grosses patates douces
– Laurier, sel, poivre, herbes de provences, branche de romarin
– Huile
– Moutarde de dijon ou de meaux, au goût

Tu coupes tes oignons, l’ail et tes patates douces, que tu places dans une grande casserole allant au four. Tu met un filet d’huile, tu déposes ton filet de porc au centre. Tu couvres ta viande de moutarde de dijon, au goût. Après avoir rincé tes lentilles à la passoire, tu les mélanges aux légumes, autours de la viande. Tu ajouttes tes épices et herbes. Avec du gros sel sur le dessus. Couvrir, cuire à 350 pendant 1 heure.

Gourmandises

Ici, en vrac, quelques menus pour se mettre l’eau à la bouche. Des photos de plats ici. Je suis une épicurienne qui adore partager sa table. Et j’aime cuisiner autant que j’aime manger. Je suis entourrée de gens aussi gourmands que moi.

Ce soir: mon classique poulet sauté à la chinoise. Poulet, tofu et légumes marinés dans oignons, beaucoup de chili, ail, sauce teriaki, baies de gobi et une touche de sucre. Et hop, dans le wok!
Servi avec du riz basmati collant. On mange avec des baguettes.

Hier soir: soupe d’automne maison aux lentilles vertes, avec courgettes jaunes, carottes, patates douces, oignons émincés, tomates, ail, laurier, sel de celeri maison, jalapeno. Jacob a trouvé un nom à ma soupe: « soupe de bucheron indiens » à cause du piquant!

Pour recevoir des amis pour le brunch dimanche: oeuf poché en ramequin sur jabon à l’érable, oignons et tomates caramélisés, gratiné au chedar fort. Suivi d’une compote maison chaude de bananes, raisins et pommes à la cardamone et anis étoilé, servie dans un pot transparent, nappé de yogout avec une touche de miettes de biscottis choco croquants. Avec mimosa et café au lait.

Jardin sur le toît – Garden on the roof

*

J’ai soumis cette idée au concours « challenge your world« 
Allez voter pour moi!
[short english version at the end]

Réalisation de jardins sur les toîts et de murs végétalisés: pour contrer le réchauffement climatique et les ilots de chaleur urbains, offrir à tous une production maraichère locale fraîche et bio, pour améliorer la qualité de vie des citoyens, pour prolonger la durée de vie des bâtiments, pour contrer le problème de ruissellement des eaux de pluie.

Les toîts des bâtiments (en milieu urbain, en banlieue et en campagne) sont des surfaces au potentiel incroyable. Les magasins grande surface, les édifices publics et les résidences offrent très souvent une structure architecturale adéquate pour accueillir un toît végétalisé ou un petit jardin. Et les nouvelles strucutres en construction devraient simplement exiger de telles normes. Plusieurs projets existent déjà à travers le monde, mais il faut impérativement généraliser cette tendance. Les toîts offent une pleine lumière, des vues superbes, et sont très nombreux. Dans les faits, ils représentent un problème, car ils augmentent la surface non naturelle sur la planète, et absorbent la chaleur. Imaginez un milieu urbain où la majorité des toîts seraient verts et luxuriants! Nos paysages en seraient transformés. Les toîts verts et les murs végétalisés présentent de nombreux avantages écologiques, mais aussi économiques et sociaux.

En plus d’aider à une accessibilité de nourriture à toutes les classes sociales, des toîts verts ont un impact majeur pour contrer le problème de l’étalement urbain et des banlieues qui rognent nos espaces naturels. Les toîts des centres d’achat et autres espaces commerciaux à grande surface contribuent à former des ilots de chaleur qu’on peut combattre par l’implantation généralisée de toîts verts. Les végétaux font baisser la température et filtrent le CO2. De plus, ces terrasses fraîches et accueillantes représentent même un potentiel touristique et commercial très important. Imaginez siroter un appéro en regardant le coucher de soleil sur la ville aux 10 000 toîts verts! Imaginez le bonheur des oiseaux, en plus de celui des humains! Imaginez la transformation des zones de banlieues où les immenses toîts des mégas-surfaces deviendraient de magnifiques jardins où le consommateur pourrait se reposer de la cohue à l’ombre d’une vigne en sirotant son café!

Le projet des jardins sur le toît et des murs végétalisés vient avec celui du compostage. Le recyclage des matières organiques trouverait son utilité et sa nécessité, en offrant une matière riche pour nourrir nos plantes et nos légumes sur nos toîts. Trop souvent, j’entends l’argument « mais si je fais du compost, je fais quoi avec? ». Les toîts verts deviennent la réponse logique et saine à un cycle de vie ouvert qui présente de multiples avantages.

Une entreprise aliant l’expertise d’architectes, d’urbanistes, d’agronomes et de designers pourrait offrir des services qui répondent aux institutions publiques, aux entreprises et aux individus prêts à se lancer dans un mouvement collectif pour la mise en place de toîts verts.*

* Je sais que de telles entreprises existent déjà, et que de nombreux projets de toîts verts voient le jour, mais je souhaite un mouvement collectif pour le verdissement total des surfaces de toîts!


Green roof


To build numerous gardens on the roofs and green walls on commercial, public and residential buildings: a solution to fight climate change, offer fresh vegetables locally produced, improve the general quality of air and life for all citizens, make building last longer, fight rain runoff, and use compost made in apartments and buildings.

Gardens on roofs are the logical solution for ecological and social problems we face, with positive economical impact. The freshly produced organics vegetables can provide food for families who would not have easy access to it. Buildings offer a great surface, transforming the problem of mega-stores into an attractive place to take a breath of fresh air. Imagine new cities and suburbs covered with lush and beautiful green roofs, attracting birds! This change itself can bring a recreational and touristic value to areas making the choice of greener roofs and walls.

* Photo: Renata Gierlach, London, England. « Turf roof near Gol, Norway. Wild garden grown on a turf roof – nature takes over what man has left behind. »