ici

Rire sur la ville pour dissiper les fausses colères tordues
de mon balcon j’avale la lumière par les yeux, j’inspire
je rêve de repos sur une plage pour laisser libres mes cheveux et ma folie

tant de temps perdu
à distiller des angoisses vaines
dans des rumeurs faméliques où la fin du monde plane et rode

retrouver la légerté entre les touches est un leurre
elle se trouve dans l’air libre
les vagues les filantes ou le roc salvateur

ponctuer les rires de bordées franches de bonheur
oser
ne rien regretter
ne pas tartiner l’amertume des doutes et des angoisses

savoir vivre par la racine
savourer le dernier ciel
comme le premier

Plaisirs: chapitre 4 (Farniente) from Yannick B. Gelinas on Vimeo.