Archives pour la catégorie Écologie

Compost: obligation morale

Souvent les gens me demandent: « mais pourquoi je ferais du compost?» ou encore « mais je le mettrais où? »

Lu un article dans le magazine la maison du 21e siècle:

« Les déchets putréscibles représentent 40% de nos rebuts. Dans les sites d’enfouissement, il génèrent du méthane, un puissant gaz à effet de serre.»

En bref, si vous compostez ces déchets, ils se retrouvent plutôt comme une source organique qui nourrit la terre, car ils ne sont pas contaminés par les autres rebuts. Ils ne se décomposent pas à ciel ouvert. Sachez que le méthane est le premier gaz nocif sur la liste des pollueurs terrestres, devant le gaz carbonique de nos voitures. Et où mettre le compost (qui forme une belle terre noire qui sent bon)? Mais sur la terre, parbleu! N’importe où et partout: autours des arbres, dans vos bacs à fleur, dans votre cour, dans celle de votre voisin, dans le parc du coin, dans vos plantes à l’intérieur. Vivement des mesures incitatives mises en place par les villes et les municipalités afin d’encourager cette pratique, et d’informer les gens.

Chemin de croix écologiste

Pendant la période des fête j’ai été saisie par l’immense chemin que nous avons encore à parcourir dans nos habitudes de vie globales pour éviter le désastre écologique des prochaines années. Bon, éviter est un peu utopiste, mais pouvons-nous au moins faire un petit effort?

La surconsommation est assommante, la pression de consommation et de surabondance alimentaire est vulguaire, les gestes non-écologistes à pleurer. Pourquoi utiliser des petites assiettes de polyurétane, des fourchettes en plastique et des napes de plastiques jettable? Pourquoi achetter encore 214 cadeaux inutiles (et chers) pour matante chose ou cousine truc? Le vrai pouvoir transformatteur de nos habitudes de consommation et de nos choix de société réside dans l’éducation sociale à grande échelle. Mais je ne pouvais quand même pas piquer des crises d’écologiste outrée devant chaque petit geste destructeur de l’environnement? (peut-être que si, finalement).

Je suis contente d’avoir le choix de voter pour autre chose que des libéraux ou des conservateurs aux prochaines mascarades… euh, pardon, aux prochaines élections.

En attendant, nous construisons nos rêves verts de maison écologique et de site web pour populariser l’idée. Et je continue de militer pour un compost démocratique.

Action pro-Kyoto à Montréal

(communiqué d’intérêt public transmis par Élisa Belhache)
COP 11 pour tous : soyez au coeur de l’action pour l’avenir de la planète

Du 28 novembre au 9 décembre 2005, Montréal est l’hôtesse de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques – COP 11. Il s’agit du plus grand événement international depuis EXPO 67 : plus de 10 000 délégués de tous les pays et au-delà de 1000 journalistes en provenance du monde entier sont attendus. Au coeur des débats, le Protocole de Kyoto, ses applications, son avenir. Chaque citoyen est concerné et doit avoir la possibilité de se faire entendre. Mais par quel canal ? Par le biais du Projet mkyoto. Le Palais des Congrès de Montréal devient pour l’occasion territoire de l’ONU et il sera strictement réservé aux membres des délégations.

La Société des arts technologiques [SAT] a donc imaginé un moyen pour que vos messages se rendent à destination en initiant un véritable mouvement tectonique. Son objectif : faire valoir l’opinion publique à travers une technologie de pointe, soit le Panoscope 360°. Le Panoscope 360° est un dispositif de projection immersive interactif qui sert de support universel de présentation.

Dans cet environnemnt virtuel, chaque personne se trouve en contact avec une variété de messages qui permettent une communication vers de multiples horizons. Ce dispositif sera installé au Cool Canada Café du Palais des Congrès pourtoute la durée de la conférence. Il sera la seule fenêtre directe pour tous ceux qui voudront s’exprimer sur les sujets abordés : gaz à effet de serre, érosion des territoires menacés par l’augmentation du niveau de la mer, déforestation massive etc.

Pour vous adresser directement aux hauts dirigeants, visitez http://www.mkyoto.org et participez au mouvement tectonique en partageant une oeuvre, un message, une opinion, une solution. Ces messages seront regroupés sous forme de mosaïque, accessible pour tous sur le site internet et retransmis aux dignitaires grâce au Panoscope 360°. Soyez certain d’être vu et entendu!

Le projet mkyoto a été mis sur pied par la Société des arts technologiques de Montréal en collaboration avec le ministère de l’Environnement afin d’offrir une tribune unique aux jeunes Québécois soucieux de l’environnement…et de l’avenir de la planète.

www.mkyoto.org | www.panoscope360.com

Compostage

E N V I R O N N E M E N T

Quelle ne fut pas ma surprise ce matin de voir le camion d’ordure filer sous mon nez rempli de légumes compacts et colorés, tristement condamnés au dépotoir. Tous les jours les gens jettent des tonnes de déchets organiques dans les poubelles, et ceux-ci se trouvent mélangés au reste des detritus toxiques et non récupérables.

Une véritable prise de conscience écologique secoue le Québec, et le monde. Il était temps. En fait, le plus absurde, c’est que les habitudes de récuperation et de compostage étaient communes et normales il y a 100 ans. Il suffisit que de quelques dizaines d’années d’errement, de manque de conscience, pour faire un tord énorme à la planète. Mais maintenant acculé au mur, nous devons faire le constat grave des dégats, et adopter une attitude résoluement écologique, en pleine conscience du geste.

Ce qui était normal pour nos grands-mères doit aujourd’hui se faire à contre-courrant de la société de consommation et de toutes les solutions faciles que nous propose le système. Vous utilisez vos propres sacs de tissus pour emporter vos emplettes? Il faut insister à l’épicerie. Vous faites votre compost sur votre balcon? Il faut convaincre le propriétaire que cela ne pose aucun problème d’odeur. Vous reluquez les poubelles Outremontaises à la recherche d’un trésor caché? Vous êtes perçu comme un paria. Il faut se battre pour revenir en arrière, et admettre que l’histoire n’est pas toujours une évolution vers l’amélioration. La réutilisation des ressources, le recyclage et le compostage doivent faire partie intégrante du mode de vie humain, et ce à l’échelle planétaire. Et en pleine conscience de la portée socio-politique du geste. Mais commençons par chez nous…

J’ai été agréablement surprise de voir l’intérêt des gens pour l’utilisation écologique de sacs d’épicerie. Il y a un an, ce sujet était abscent des médias. Aujourd’hui à la mode, j’espère que cette préoccupation surgit pour modifier nos nos habitudes de consommation, et y prendre une place solide.

Je souhaite maintenant que le débat et les informations surgissent à propos du compostage. En retirant les légumes et autres déchets organiques du sac poubelle, celui-ci réduit de manière substantielle. Grâce à la récupération et au compost, je jette un tout petit sac de déchet après deux semaines! Imaginez si tous les citoyens faisaient de même! En plus d’une réduction incroyable du volume de déchets, cela résulterait sur une contamination moins grande des sols. Car les déchets organiques mèlés aux reste des détritus, forment un magma toxique de plus grand volume, l’organique intoxiqué allant polluer la nappe phréatique et les couches de sol.

Le compost est facile à faire, et il se réduit de lui-même! J’étais si heureuse au printemps dernier de trouver cette belle terre noire et riche dans mon bac, mûre juste à temps pour mon jardin et rempoter mes plantes intérieures! Vous habitez à l’étage? Pas de problèmes, des petits bacs sont disponibles, adaptés à vos besoins. La terre ne vous est pas utile? Donnez-là aux voisins, mettez-là autours des arbres près de chez vous! Et si vous habitez la campagne ou la banlieue, c’est presque une ineptie que de ne pas faire de compost…

Sacs d’épicerie

E N V I R O N N E M E N T

Ceci est un court texte que j’ai fait parvenir au journal La Presse, concernant leur dossier spécial sur l’utilisation écologique des sacs d’épicerie

L’exemple allemand

Il y a 5 ans, j’ai travaillé en Allemagne quelques mois. Déjà à ce moment, il fallait payer à la caisse pour acheter chaque sac plastique utilisé, et vous aviez droit au regard désapprobateur de la caissière et des clients présents. Avec un peu d’organisation, pour quelques sous de plus, vous pouviez vous procurer un joli sac durable aux motifs colorés, fabriqué en plastique résistant fait de matières recyclées. À mon retour au Québec, j’étais déçue de voir que ces initiatives écologiques étaient loin d’être mises en place ici…

Je fais bien mon effort personnel pour utiliser des sacs en toile, mais je souhaiterais un mouvement plus global pour qu’il y ai un impact réel. Les initiatives supportées par certains gouvernements européens donnent la chance aux bonnes habitudes écologiques d’être systématiques. Il ne faut pas dépendre de la bonne volonté des utilisateurs et des commerçants, le gouvernement doit légiférer!

Voir dossier spécial La Presse sur ce sujet (lien à venir)

Maisons écologiques

E N V I R O N N E M E N T

Je voulais vous inviter à découvrir le site des Earthships


Ce sont des maisons de rêve, écologiques, intelligentes, faits de matériaux recyclés. On en trouve des communautés partout sur la planète. Cela fut une importante découverte pour moi, comme une révélation incroyable d’un rêve longtemps rêvé!

J’ai simplement envie de le partager cette découverte avec des gens qui seront intéressés, et qui à leur tour pourront en parler à d’autres.