Amitié homme-femme (3)

Courier du coeur post-Saint-Valentin

En octobre 2005, j’ai publié un populaire billet sur l’amitié homme-femme. J’ai eu plusieurs courriels d’amoureux éperdus, d’amoureuses déçues et de Dames au coeurs tourmenté. J’observe le malaise amoureux autours de moi, et je souhaite à tous de trouver leur bonheur. Je viens de parler à une amie insatisfaite de sa situation amoureuse. Pointe d’angoisse dans sa voix. Je veux l’aider, qu’elle trouve son bonheur et une quiétude qui lui fait défaut. J’y vais de mes conseils, mais ma situation d’amoureuse comblée semble m’enlever une certaine crédibilité à ses yeux. Pourtant j’en ai bavé moi aussi, pendant des années, avant de trouver le grand amour.

Mais maintenant je suis heureuse, donc mes conseils sembles rouillés, ou mon point de vue ne reflète pas de souffrance amoureuse, elle semble dire que je ne peux pas vraiment la comprendre. Je me sens pourtant tellement apte à avoir un recul nécessaire à l’analyse d’une situation, sans y être émotivement impliquée. Je sais que l’équilibre émotif est fragile quand on est tourmenté émotivement. Et je sais qu’être célibataire n’est pas agréable quand on rêve de trouver le grand amour. Je comprends que c’est désagréable de voir des couples heureux autours de soi.

Malheureusement, il faut accepter totalement son célibat, l’embrasser presque, si on veut rencontrer une personne avec qui trouver un équilibre. Un individu complètement bien avec lui-même attire l’amour sain. Une carence, une situation émotive en équilibre précaire, attire un amour instable. J’en suis convaincue. Mais comment retrouver l’équilibre tout seul, quand notre souhait le plus cher est de trouver l’âme soeur?

Plusieurs solutions sont possibles:
1) Détachement total et lâcher-prise (moi je recommande des lectures qui alimentent le tout)
2) Quête intense dans divers réseaux (le web rebute certaines personnes, alors quoi?)
3) Être clair autours de soi pour dire ce que nous cherchons
4) Savoir quel type d’homme ou de femme on cherche! (ok, c’est numéro #1)

Et finalement, est-ce que vous croyez que la socitété met de la pression sur les célibataires pour les presser d’être en couple?

Publicités

Courrier du coeur

Suite à mon populaire billet sur les amitiés hommes-femmes, je me suis transformée en Madame-Courrier-du-coeur.

La Dame: « je voudrais savoir ce qu’il faut comprendre lorsque l’homme qu’on aime profondément depuis 40 ans – connus adolescents, perdus de vue pendant 32 ans mais toujours en contact, nous revoyons depuis 2 ans – avoue vouloir « se sentir libre », ne veut pas s’engager, sauf dans une « relation fraternelle »? un homme adorable, fiable… »
Yannou: « Chère Dame, je n’ai malheureusement pas de réponse précise à votre question. Mais je vous recommande la clarté, encore une fois. Clarté par rapport à vos propres émotions, puis clarté de communication face à cet homme. Si il refuse cet amour que vous avez à lui offrir en brandissant le mot amitié, c’est qu’il n’est pas amoureux de vous, ou alors qu’il se le cache à lui-même. La meilleure chose à faire s’il refuse votre amour, c’est de fermer la porte à toute ambiguité amoureuse, à couper les ponts un temps si il le faut (douloureux, mais nécéssaire pour rebâtir une amitié). Cette rupture n’aura que du bon: vous aider à faire le point sur vos propres sentiments, et lui faire prendre conscience de votre importance dans sa vie. Mais surtout, pour votre bien: n’ayez AUCUNE attente. C’est vraiment la clef d’une vie heureuse. Bon courage! »
La Dame: « c’est tout récemment qu’il m’a dit « avoir une relation ancienne » 20 ans – nous nous connaissons depuis 40 ans – et que les petites marques de tendresse que je lui montrais depuis plusieurs semaines, il valait mieux les omettre, parce que « sinon, il ne peut plus se sentir libre »… Or ses amis de plus de 20 ans l’ont toujours connu « seul »… Et de plus, ce soir-là où il m’a fait cette révélation, même s’il a ajouté des barrières depuis, en précisant (gentiment) qu’il « ne fallait rien attendre », il a dit aussi « mais rien n’est définitif, les portes restent ouvertes, les espoirs sont permis… » Il est toujours là dans les moments difficiles, et moi qui voulais carrément rompre, c’est sur son insistance réitérée que j’ai accepté que l’on continue une relation sur le plan de « l’amitié fraternelle »…et c’est vrai que nous sommes toujours très proches… Et qu’il ne refuse pas qu’on se revoie pour en reparler… »
Yannou: … long silence …

La Dame: « j’aurais avoir quelques commentaires sur mon dernier message du jeudi 27 octobre sur cette relation « secrète » et cette insistance à garder une relation d’amitié « fraternelle »… Histoire peut-être d’y voir un peu plus clair dans cette épreuve… Merci. »
Yannou: « Ma Très Chère Dame au coeur tourmenté, vous semblez bien mal prise avec un homme qui ne sait pas ce qu’il veut. Le problème ne vient pas de vous, visiblement. Mais vous possédez la solution. Cet homme vous envoie des messages contradictoires, demandant de cesser vos marques d’affection tout en vous donnant de l’espoir. Mais espoir de quoi? La communication est la clef, comme me dit toujours ma grand-mère. Vous devez lui parler franchement, car votre amour pour cet homme ne semble pas faire de doutes. Vous devez tout lui dire, et examiner les solutions ensemble. Il ne sait pas ce qu’il veut, il veut votre attention et votre amitié, mais n’accepte pas l’engagement qui s’est tranquillement établi entre vous. Il doit faire face à la vraie nature de vos sentiments, et des siens. Il semble nier ses émotions. Vous possédez la solution, car vous êtes maîtresse de votre destinée. Il est possible que vous deviez cesser de le voir, interrompre toute relation avec lui, aussi douloureux que cela puisse paraître, afin de lui laisser un temps de réflexion. Si vous êtes prête à accepter sa douloureuse ambiguïté, cette amitié fraternelle, vous acceptez aussi la souffrance d’un amour refoulé. Vous voulez davantage, cela me semble clair. Alors coupez les ponts pour un temps ne sera que bénéfique, pour lui, pour vous. Les relations humaines sont ainsi faites: si vous montrez une froideur (parce que vous êtes blessée) et une distance, il risque de revenir vers vous. »

Amitié homme-femme

Oui elle est possible cette amitié. J’en discutais hier avec Sylvain. Moi je le sais car j’ai des amis garçon. Mais c’est sûr qu’il faut mettre toute ambiguité de côté. Sinon il finit toujours par y avoir un doute d’un côté ou de l’autre. Pour chasser les incertitudes il y a plusieurs moyens. Premièrement être clair, envers soi-même et envers l’autre (ce qui n’est pas toujours évident, surtout envers soi-même, faut savoir ce qu’on veut). Il existe des cas simples où tout il est plus facile d’être ami avec un homme quand on est une femme.
1) Les amis gais : franchement des hommes, dans toute leur masculinité, avec un certain rapport de séduction amical, mais aucune ambiguité amoureuse possible.
2) Les amis en couple: ceux-là sont heureux dans une relation épanouie, ils aiment une femme déjà, et ils ne laissent pas de doute ou de flirt indécent planner.
3) Les vieux amis: ils sont depuis toujours dans votre vie, comme des frères et aucun doute n’existe. Sauf le jour où l’un des deux fait une grande déclaration…
4) Les amitiés où il n’y a pas d’attirance physique: soit par la différence d’âge ou par certains critères physiques, tout est clair, l’amour ne pourras pas se développer.
5) Les hommes de la famille: les liens familiaux clarifient tout et ne laissent aucune place aux flous.
6) Le choc des valeurs: ces amis si différents de nous que nous n’en seront jamais amoureux (ex. style de vie différent, valeur politiques diamétralement opposées, goût et préférences trop différents, philosophie de vie différente, etc)
7) Les attentes / le timming : ces amis qui ne veulent pas la même chose que vous au même moment. Vous êtes volages: ils veulent l’engagement. Vous voulez l’engagement: ils sont volages.
8) Les rendez-vous manqués: la suite du précédent, mais les années ont passées, et il est trop tard pour refaire l’hisoire.
9) L’ami-frère: depuis le début la complicité est fraternelle, le lien est solide et franc, il ne tourne pas autours de la séduction. Cas parfois le plus difficile à trancher.
10) L’ex: la relation amoureuse est consommée, tout est dit, on a fait le tour. Maintenant on peut être des amis, plus de secrets à cacher!

J’ai oublié quelquechose? (vous avez remarqué ce billet change constamment, j’ajoutte des # à mesure que je pense à mes amis… comme quoi ça se peut l’amitié homme-femme!)