Archives du mot-clé Mariage

Intensité: joie et tristesse

Je me sens terriblement égoïste de penser à mon mariage alors que mon grand-père souffre tant. Je vis la peine de le voir souffrir, mais à la fois je vis un moment de grande joie, alors que je me prépare à épouser l’homme que j’aime. Ces intensités font partie de la vie. Je tâche de composer, en prenant chaque instant pour ce qu’il est. Mais ce n’est pas chose facile. Je regarde mon grand-père péniblement chercher son souffle, impuissante. En même temps, je fais des téléphones pour finaliser les derniers préparatifs du mariage. Je me sens comme un fou du roi avec la moitié du visage affublé d’un grand sourire, et l’autre en pleurs. Mais je sais que Parrain veut me voir heureuse, complètement. Et je suis complètement heureuse, et triste à la fois.

Distraction et négligence

Soupir. J’ai vraiment besoin de Vacances. Je fais des gaffes supra-nounounnes. Vendredi, tout à ma joie, je suis allée postée nos invitations de mariages postales (pléonasme). Toutes dans un sac, cachettée, timbrées et tout. J’étais heureuse. Mission accomplie. C’était un moment que je trouvais important et solonnel. J’ai donc décidé, après avoir jetté un rapide coup d’oeil aux missives, de remettre le sac entier au jeune commis de la poste. Avec un grand sourire. Pour me rendre compte de ma gaffe en parlant à mon fiancé, en ce lundi matin. Poisse. Dans le sac, il y avait l’enveloppe avec le formulaire d’assermentation de notre célébrant, adressé au ministère de la justice, non cachettée, non timbrée, et sans adresse de retour. Je devais en faire une photocopie. Shit. Poisse. Le problème, c’est que notre super célébrant demeure à deux heures de voitures de chez nous. Moi qui avait tout organisé pour le faire signer la fin de semaine dernière lors de notre visite de l’église. Faudra tout recommencer. On est un peu perdus, mon amoureux et moi. Je sais pas si c’est l’amour qui nous étourdit comme ça.

Chants sacrés

Ce sera la belle voix de Karen Saint-Laurent qui résonnera lors de notre union. Je suis heureuse. Je chanterai avec elle, un peu. Il nous reste à choisir les chants. Karen est ma prof de Yoga du son depuis plus de trois ans. Elle m’a appris des mentras améridiens, africains, indiens, chrétiens. Elle joue des percussions, de la guitare. Elle a une voix superbe, qui monte au ciel. Parfait pour un mariage.