Archives du mot-clé Poésie

Chercher la poséie

Entre les lignes, sur la route, derrière des casseroles à frotter, entre mon clavier et mes yeux, sous mes paroles triviales, face aux échéanciers, en mes billets d’avion, dans des colères vaines et futiles, dans des fleuves d’Amour, sur ta peau qui se repose, sous le son de tes doigts qui dansent sur le clavier, dans ton sourire si vaste parfois au soleil, dans nos coup de roues à sillonner la ville dans l’été, dans les rires des enfants qui résonnent de tant de complicités, dans les quelques jours qui nous séparent de la fin des classes, dans les rayons de soleil de juin, dans mes mémoires familiales nostalgiques, dans mon parterre fleuri que je devrai quitter avant l’automne, dans cette vaste maison que j’ai trop tant insultée car elle est si loin de la ville, dans des émotions si denses et légères, dans la complexité de celles-ci, dans des mémoires heureuses, dans des futurs que nous rêvons ensemble, dans mes angoisses presque ludiques, dans mon humour que je perd parfois, dans ton humour qui m’apaise tant, dans ma culpabilité étrange que j’aprivoise, dans les années qui passent si bien au fond, dans la légerté de ces mots comme un baume sur mes paniques quotidiennes, dans des espoirs pragmatiques de trouver notre toît sur l’île que j’aime tant, dans ma peur de blesser ceux que je vais quitter dans mon vieux quartier chéri, vers cette nouvelle demeure où nous trouverons une nouvelle paix, vers cet équilibre que nous cherchons à l’unisson, dans ces soirées familiales pleines de rire qui sont un elixir de bonheur, dans la vieillesse tranquille du soir qui tombe en souriant doucement, dans nos coeurs unis si bien de douceur et de tendresse, dans nos corps unis si bien de fougue et de passion, dans tous nos espoirs de donner la vie ensemble, dans tout cela et plus encore, j’aimerai bien retrouver ma poésie.

Poésie web

Je vous invite à (re)visiter mon espace d’exposition sur le web, où vous (re)découvriez mes petits tableaux de poésie interactive et autres esquisses numériques. Je viens aussi de remettre en ligne le projet « carte blanche« , une exploration poétique interactive sur le thème de la lecture réalisée en 2002. Ce sont des mini-jeux poétiques exploratoires, ou la souris devient une étoile qui éclaire des mots, fait teinter des sons et des poèmes, des notes de musique. Découvrez les mots qui volent lorsque vous survolez certaines zones, puis revenez au carrefour central pour découvrir d’autres petits tableaux. Vous devez avoir le plug-in shockwave installé.

À fleur de peau

Je suis sensible. Je vibre. Le temps frais me rend encore plus sensible, étrangement. Je regarde les rayons de soleil qui font frémir les couleurs de mon orchidée mauve. Je suis comme elle. Je m’incline et je ferme les yeux sous le soleil, toute pleine d’espoir de jours plus chauds. Je suis amoureuse de la chaleur. Je ne sais pas pourquoi je frémis tant. Je laisse monter en moi une gamme si vaste d’émotion, c’est très intéressant à observer. Je suis riche de l’intérieur d’une impressionnante palette vibrante. Pour ouvrir davantage mes antennes créatrices, je me donne le droit de piger à même cette source vivante. Et le catalysateur de ma source émotive est la musique. Mon outil musical est ceci. Last.fm est une merveille pour les amoureux de la musique qui veulent découvrir et se laisser emporter. Aujourd’hui je plane sur le tag « piano ». J’aime le piano, si vous ne saviez pas encore.

Je suis aussi vibrante de bonheur, car aujourd’hui c’est l’anniversaire de l’homme de ma vie. Et de sa grande fille. Ce fut son plus beau cadeau, pour ses 21 ans. La belle a aujourd’hui 15 ans! Merveilleux anniversaire à tous les deux, et aussi à Dominique, dont c’est aussi l’anniversaire aujourd’hui!

Entrevue au labo NT2

Je reviens d’une entrevue au laboratoire de recherche NT2 de l’UQAM. La vidéo sera en ligne cet été, ils en feront un montage de 10 min. Très agréable pour moi de partager ma démarche de création de mes oeuvres électroniques, de parler de poésie et de création à l’ère numérique, de réfléchir à l’impact de l’utilisation de différents logiciels pour faire de la poésie interactive (director, photoshop, flash, Final cut pro et after effect). C’est rare qu’on me pose des questions sur mes outils de travail. J’ai partagé quelques secrets de fabrication de mes esquisses électroniques et de différentes oeuvres (Parenthèse, Plaisirs, Binche poésie). À voir. Je vous le mettrai en ligne ici dès que NT2 le rend accessible.

Sortir de l’écran / Spoken Screen avec Yannick B. Gélinas

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++ ENGLISH VERSION FOLLOWS

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
Montréal, le 7 février 2008

Agence TOPO et NT2 présentent Yannick B. Gélinas

Dans le cadre de la série Sortir de l’écran / Spoken Screen, une série de performances et de conférences sur des oeuvres hypermédiatiques, Agence TOPO et NT2 présentent Yannick B. Gélinas (Montréal), poète et artiste en arts numériques connue pour son utilisation diversifiée des médias numériques. L’artiste donnera une performance le mercredi 13 février 2008, à 20 h, à La Centrale, et prononcera une conférence le jeudi 14 février 2008, à 14 h, à l’UQAM.

La Centrale – mercredi13 février 2008, 20 h
4296, boul. Saint-Laurent, Montréal
T 514 871 0268

UQAM, Laboratoire NT2 – jeudi 14 février 2008, 14 h
1495, rue Saint-Denis, salle J-4255, Montréal
T 514 987 0425

Artiste des nouveaux médias, vidéaste et poète, Yannick B. Gélinas a réalisé plusieurs ¦uvres interactives constitués de portraits vidéo et de textes poétiques où l’auteure se livre dans une poésie personnelle avec la quête du bonheur et les manifestations du plaisir comme fils conducteurs. Blogueuse depuis la première heure – http://www.yannou.com/blog -, l’auteure tient aussi un carnet hebdomadaire à propos des nouveaux médias – http://www.dziit.com – à l’émission Premières vues (Vox).

À la Centrale, l’artiste propose VIDA, une blog-performance vidéo où l’artiste interprétera divers textes de son blog personnel et de son livre L’emportement, avec la participation de la musicienne Janet Lumb et de la VJ Karine Charbonneau. Dans cette performance, l’auteure fait appel aux diverses disciplines de sa pratique en arts médiatiques. Elle combine lecture de textes, écriture en direct sur son blog et projection de films d’archives de fêtes familiales, de jeux d’enfants et d’expressions du plaisir de vivre provenant notamment de Plaisirs, le film. Ce court-métrage interactif, une fiction poétique sur DVD, accompagne son livre L’emportement publié en 2006 chez Planète Rebelle. Il s’agit de son deuxième titre publié chez cet éditeur, après Mordre, en 2000, un recueil de poésie accompagné du cédérom Parenthèses.

Oui, les mots sont libres. Libres de sonner comme le lecteur l’entend dans sa tête. Mais la voix n’est pas la prison de l’écriture. Elle est seulement une chambre, une pièce, un endroit où elle se pose. Elle n’étouffe pas la liberté des mots, la voix lui donne une direction, un ton. Les images enveloppent les mots pour leur apporter du rêve. Y. B. G.

LA SÉRIE

Sortir de l’écran / Spoken Screen donne la parole à des artistes qui créent des oeuvres de littérature hypermédiatique et qui les font vivre à l’extérieur de l’écran. Chaque événement comprend deux volets: une performance le mercredi soir à la galerie La Centrale et une conférence le jeudi après-midi à l’Université du Québec à Montréal.

Pour la saison 2007-2008, quatre artistes ont été invitées à présenter leurs travaux qui combinent prestations scéniques et projections d’art médiatique (web, vidéo, CD/DVD). Les quatre artistes sont Michelle Citron de Chicago (octobre 2007), Aya Karpinska de New York (décembre 2007), Yannick B. Gélinas de Montréal (février 2008) et Annie Abrahams de Montpellier (mars 2008). De l’information sur ces artistes est disponible à l’adresse suivante : http://www.sortirdelecran.ca

LES PARTENAIRES

Cette série, une initiative de l’Agence TOPO et du NT2, est réalisée en collaboration avec La Centrale, qui accueille le volet artistique, ainsi que Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire à l’UQAM, et le Département d’études littéraires de l’UQAM qui soutiennent l’événement.

Agence TOPO est un centre d’artistes montréalais voué à la création, la diffusion et la distribution d’oeuvres multimédias indépendantes. Depuis 1998, TOPO initie, réalise et produit des projets collectifs d’art multimédia avec une diversité d’artistes, présentés dans des galeries, événements et festivals d’art électronique à travers le monde. Vitrine de la fiction interactive, l’Agence TOPO distribue également un catalogue international d’une cinquantaine de titres d’art et d’essai sur cdrom, dvdrom et dvd vidéo, notamment les deux publications de Yannick B. Gélinas. http://www.AgenceTOPO.qc.ca/vitrine

NT2, Laboratoire de recherches sur les oeuvres hypermédiatiques, est une infrastructure qui permet de renouveler les pratiques d’analyses en études littéraires, cinématographiques et en histoire de l’art. Le NT2 a pour mission de promouvoir l’étude, la lecture, la création et l’archivage de nouvelles formes de textes et d’oeuvres. http://www.labo-nt2.org

– 30 –

Source : Agence TOPO
Michel Lefebvre
T 514 279-8676
http://www.AgenceTOPO.qc.ca

Agence TOPO remercie le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de Montréal, Emploi-Québec, la Société des arts technologiques qui héberge son site web, le Laboratoire NT2 ainsi que le centre d’artistes La Centrale Galerie Powerhouse.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++ ENGLISH VERSION

PRESS RELEASE
Montréal, February 7, 2008

Agence TOPO and NT2 present Yannick B. Gélinas

As part of Sortir de l’écran / Spoken Screen, a series of performances and conferences on hypermedia works, Agence TOPO and NT2 present Yannick B. Gélinas (Montréal), poet and artist known for its extensive use of all media art forms. She will perform on Wednesday, February 13, at La Centrale and give a conference on Thursday, February 14, 2008 at UQAM.
La Centrale Galerie Powerhouse – February 13, 2008 at 8 PM
4296, blvd. Saint-Laurent, Montréal
T 514 871 0268

UQAM, Laboratoire NT2 – February 14, 2008 at 2 PM
1495, Saint-Denis St, room J-4255, Montréal
T 514 987 0425

As a poet and video/new media artist, Yannick B. Gélinas has directed several interactive works combining video portraits and poetry where she reveals herself, intimately, in a quest for happiness and the multiple manifestations of pleasure. The author is also an experienced blogger – http://www.yannou.com/blog – and she holds a weekly chronicle about new medias – http://www.dziit.com – for the program Premières vues (Vox tv).

At La Centrale, Yannick B. Gélinas will present VIDA, a video blog-performance where she will read excerpts from her blog and from her book, L’Emportement, with the participation of musician Janet Lumb and VJ Karine Charbonneau. In this performance, the artist will encorporate multiple disciplins from her media art practice. She will combine reading texts, live blogging, projecting footage from home-movies, children’s games, and other expressions of life’s pleasure taken from Plaisirs, le film. This short interactive film is a poetic fiction released on DVD with her book L’emportement published in 2006 by Planète Rebelle. L’emportement is her second book published with this editor, after Mordre, a poetry collection accompanied by a CD-ROM entitled Parenthèses in 2002.

THE SERIES

Sortir de l’écran / Spoken Screen, a joint initiative between Agence TOPO and Laboratoire NT2, is a double set of activities involving the presentation of interactive works combined with a live performance at la Centrale Galerie Powerhouse, followed by a conference at the Université du Québec à Montréal (UQAM).

For 2007-2008, 4 artists have been invited to present works combining a live performance with new media projections (video and computer based). The four artists are Michelle Citron, from Chicago, on October 15-16, 2007, Aya Karpinska from New York, on December 5-6, 2007, Yannick B. Gélinas from Montréal, on February 13-14, 2008, and Annie Abrahams from Montpellier, on March 26-27, 2008. Information about this series is available at http://www.sortirdelecran.ca

THE PARTNERS

This series, a joint initiative between Agence TOPO and Laboratoire NT2, is made possible with the collaboration of La Centrale Galerie Powerhouse, which hosts the performance, Figura, the Research Center for Text and the Imaginary (UQAM) and UQAM’s Département d’études littéraires who support the conference.

Agence TOPO is an artist-run center dedicated to the production, dissemination and distribution of independant multimedia works. Since 1998, Agence TOPO has diverse collective web art projects with artists from Quebec and abroad, presented in various events and festivals. It also acts as a distributor by carrying an Electronic Showcase for the dissemination, promotion and distribution of artistic and experimental CD/DVD-ROMs and DVD-VIDEOs. The Showcase presents an international selection of over fifty titles, notably the two books and CD/DVD by Yannick B. Gélinas.

NT2: New technologies, new textualities. The Research Laboratory for Hypermedia Literature and Art is a space which facilitates the renewal of analytic theory in literary studies, film studies and art history. NT2 intends to develop tools and a research nomenclature specific to new art forms, as well as refine their parameters of classification and cataloging, thereby providing an infrastructure not only making them more accessible, but also ensuring their conservation. NT2 promotes the study, reading, writing and archiving of new textualities, hypermedia and cyberart. http://www.labo-nt2.org

– 30 –

Source : Agence TOPO
T 514 279-8676
http://www.AgenceTOPO.qc.ca

Agence TOPO thanks the Canada Arts Council, the Conseil des arts et des lettres du Québec, the Conseil des arts de Montréal, Emploi-Québec, the Société des arts technologiques which hosts TOPO’s web site, the Laboratoire NT2 as well as the artist run center La Centrale Galerie Powerhouse.

Poème sur la joie: Silence

Ce texte a quelquechose de sombre, je vais le transformer pour qu’il soit plus joyeux pour mon show de mercredi prochain. Mais je voulais vous le livrer tel quel avant de le « dé-darkiser » (il existe déjà sur le blogue, mais je l’ai transformé).

***

Il y a tant de bruit que je reste en silence
et pourtant
les mots sont un baume à tout ce cirque

La ville m’avale en vrac
et pourtant

Je résiste à me taire
à taire la beauté entre les poussières et les rayons

Je cherche toujours la lueur
même si des regards sombres
des voix violentes
des paroles vaines
des coups portés en plein coeur
tentent de faire taire la beauté

Elle se débat ferme
elle n’abdique pas
elle existe par-delà tout
et malgrés les vagues viles de haine vissée au ventre

Elle émerge
et me donne un souffle vif
fort
qui balaie les doutes
les larmes
les chuchotements las
les soupirs de solitude mal placée

La nuit dans son reflet de neige
Le matin dans son nouveau jour
Tissée de moments figés
les vies s’apostrophent entre elles
suspendues

La joie est
la seule défense
le seul encrage de force à toutes les faiblesses

ce n’est pas une bouée
c’est une île
un repos
un phare

dans la mer de tristesse des surenchères splendides que s’offre la ville vendue à rabais
je retiens mon souffle
j’arpente les mémoires fragiles

l’éteincelle dans l’oeil
je questionne les gens à outrance
Car c’est indiscret que de confronter la vie
les peurs
les contradictions effarantes

La joie est un phare
dans cette mer inconvenante de trop plein
trop d’inconscience à tout prix

je souffle encore quelques réponses
je soupire
mon souffle retenu
la vie passe par là
et elle s’arrête parfois

pourquoi noyer les éteincelles de bonheur
dans des marées de doutes
à trop tant vouloir on retire toute substance

laisser être
jouer sa vie
comme un grand concerto

Tout ce cirque m’étourdit

Retourner à l’essence me repose
L’essence des rires francs et des jeux au jardin

Quand l’eau, les feuilles, la neige volent
par pur plaisir

Mon coeur une onde de choc soudée de bonheur
un besoin criand de musique et de rythme

Blog-performance: poésie en direct

Je vais faire une blog-performance. La musicienne Janet Lumb m’a sortie le mot la semaine dernière alors que nous étions en réunion pour travailler sur le show du 13 février à La Centrale. J’ai souri. Et puis oui, c’est exactement ça.

Karine Charbonneau supperposera des images de films d’archives traités à mes billets rédigés en direct, avec la sensibilité de modifier le rythme de tout cela live. J’ai vraiment très hâte. Heureusement que je tappe vite au clavier. Les gens ne devraient pas s’ennuyer. En plus d’avoir la possibilité de lire mes pensées. Et moi de faire savoir au public comment je me sens, ce que je pense, mes réflexions, mon état… poétique. Je trouve tout cela bien excitant. Ce sera comme si vous étiez assis devant moi, à me lire, mais que je pouvais voir vos yeux, entendre vos soupirs, entendre vos rires. C’est la joie du direct, en écriture! Faudra que je sois inspirée! La page blanche sera interdite!

Je me demande si certains performeurs-blogueurs-auteurs ont déjà fait une expérience similaire…

ps. Si vous y êtes le 13, vous pourrez aussi me faire vos messages sans avoir à publier des commentaires… car vous êtes 1500 à me lire hebdomadairement, mais toujours silencieux… je vous aime comme ça! 😉 Je suis une auteure de blogue qui attire et qui garde ses fidèles, et ils me lisent en silence. Probablement avec de la musique.

Sortir de l’écran

Le 13 février prochain (20h) je partagerai mes textes en musique et en images à la galerie la Centrale (4296 boul. St-Laurent, Montréal).

Je lirai des poèmes, mais aussi des réflexions et des textes tirés de mon blogue. Je compte aussi bloguer en direct, lors de la performance, et poser quelques ordis sur place pour que les gens puissent faire des commentaires en direct.

Les thèmes? La joie, le bonheur, l’enfance, la nostalgie…

Musique Janet Lumb
VJ fait par Karine Charbonneau*

* Karine ajoutera des textures à mes images: archives familiales datant de 1950 (filmées par mon grand-papa gélinas), et images des enfants jouant au Parc Lafontaine en automne

Vivre de la poésie?

Je publie ici une partie d’une réponse faite à une jeune fille qui a découvert mes textes de poésie sur Internet. Elle me demandait s’il est possible de vivre de sa plume…

Il n’est pas rélaliste de strictement « vivre de sa poésie écrite », du moins ici au Québec. Et je doute que ce soit le cas en France. La poésie est effectivement le parent pauvre de la littérature. J’ai publié deux recueils de poèmes, aux Éditions Planète Rebelle (Montréal), pour le plaisir de partager mes textes et la satisfaction de les voir publiés. Mais à chaque fois, ce ne sont que 500 copies qui furent imprimées. C’est bien peu.

Par ailleurs, la diffusion de la poésie sur Internet se porte bien, et cela permet de joindre des nouveaux publics. Pas de limite de frontière, et la publication est libre et gratuite! Le simple fait de publier vos mots sur un blogue personnel, ou un site de littérature, et de les signer, et vous existez comme auteur. Les lecteurs peuvent très facilement vous joindre, ou commenter. À titre d’exemple: j’ai 1500 lecteurs chaque semaine ici-même.

De plus, il ne faut pas oublier que la poésie est la source première des textes de chansons. Donc la poésie n’est pas morte, elle se porte bien, et elle est bien vivante par la musique!