Info Yoga

Isabelle me demandait quelques infos sur la pratique du Yoga, alors je vous laisse lire ici ma réponse qui est bonne aussi pour tous ceux qui s’intéressent au Yoga!

Le Yoga est une pratique globale. Le mot Yoga veut dire Union, celle du corps, du coeur et de l’esprit. C’est total, global. Le Yoga se fait au rythme de chacun, son objectif étant le respect de ses propres limites, pour accéder à une harmonie et une paix intérieure.

Un bon cours de Yoga, comme dit ma prof et amie Rocio, c’est 95% de pratique et 5% de théorie. Pourquoi la théorie? Parce que le Yoga n’est pas un « work-out » ou une pratique exclusivement physique, c’est aussi une manière de vivre et de penser. Le Yoga est une approche spirituelle, par ailleurs compatible avec toutes les pratiques religieuses ou l’athéisme. Le but du Yoga est le respect de tes fluides vitaux (sang, eau, sucs gastriques, hormonaux, influx nerveux, etc), d’être « à l’écoute de son corps ». Le Yoga comporte 7 branches de pratiques, la plus connue étant le Yoga des postures (Asanas), Hatha-Yoga. Il existe aussi une branche complète sur la respiration, capitale. Et une branche sur les champs sacrés. Une branche exclusivement théorique. Une branche sur la méditation. Une bonne pratique devrait comporter un peu de tout cela. Mais une introduction via le Hatha-Yoga est très valable selon moi.

Le professeur et le choix de l’école de Yoga sont aussi très important. Tu dois te sentir en confiance totale dans le lieu, pour être capable de vraiment te laisser aller. Car la détente physique et mentale est l’état recherché pour atteindre une belle pratique de Yoga. Plus on est détendu, plus on va loin dans les posture est dans l’état de sérénité.

Personnellement, j’ai appris le Yoga avec Rocio Maccoro-Perrez, une prof mexicaine d’une douceur et d’une gentillesse peu commune. Sa voix douce entraîne loin dans la relaxation et dans les réflexions aussi. Son cours du mardi matin est particulièrement agréable, car elle prend bien le temps d’écouter nos demandes et de faire des discussions autours de certains thèmes. Ces discussions m’ont permis d’évoluer énormément depuis plus de 2 ans. Je n’allais alors vraiment pas bien dans ma vie. Je me tournai vers le Yoga pour tenter de me calmer l’esprit, de reprendre le contrôle de mes émotions et comprendre toute cette déception qui m’habitait. Calmer mes angoisses. C’est pour cette raison que j’ai commencé à pratiquer le Yoga.

Depuis, ma façon de voir la vie à doucement changé. Il faut dire que j’ai goûté au Yoga et j’ai adoré. J’ai plongé dedans comme une piscine d’eau fraîche et douce qui répondait à toutes mes attentes. Assouplissement physique et psychologique. Lâcher-prise et évolution spirituelle… J’ai aussi fait beaucoup de lectures complémentaires. Je me souviens que tu as écris un billet sur ce type de lectures (genre un peu psycho-pop) et je m’étais alors dit que j’aurais des tas de bouquins chouettes à (vous) te recommander, mais faute de temps je n’avais alors pas répliqué. Mais je prendrais le temps de le faire plus tard si vous le désirez.

Ceci dit, c’est possible que tu goûtes au Yoga et que tu n’aimes pas. C’est possible. Et pas grave du tout. Il existe tout plein d’autres approches globales qui pourrait répondre à tes besoins (=enligner la tête, le corps, le coeur). Faut juste chercher, et trouver ce qui nous ressemble. Je parle ici du Chi-Kong, du Tai-Chi, de l’Arabesque (Yoga-danse), du Judo, du Karaté, etc, etc.

Voici le lien vers ma première école de Yoga, où je recommande une visite à la douce Rocio.

Publicités

Forces des faiblesses

Aujourd’hui dans ma pratique de Yoga nous avons réfléchi à nos faiblesses qui deviennent force. Nous avons tous des éléments de notre personnalité ou de notre corps qui apparaissent tout d’abord comme des défaults. Mais quand on y pense, ils peuvent se transformer en qualité alors qu’on les apprivoise. Nos défaults nous amènent à se dépasser. Des exemples? Je suis fébrile de nature. J’ai longtemps souffert de ma grande nervosité, mais canalisée et maîtrisée (j’y arrive parfois!) cette énergie est très productive et vivifiante. Un autre exemple: mon hyper-sensibilité. Elle se déploie tant dans mon corps que dans mes émotions. Mais j’ai appris à la dompter avec le temps, et à en faire un élément constructif dans ma vie. Sensible mais forte, maintenant. Sensibilité canalisée dans la création: l’écriture, le cinéma, le chant, la danse, la vie! Ok, on comprends. Mais maintenant, si on pense à un défault non-résolu, c’est plus difficile. Je manque de discipline, ok bon. Comment tirer du positif de cela? La contre-partie positive de mon manque de discipline: je suis viscéralement libre, dans mes pensées, dans mon corps. Mais maintenant, si on veux dompter cette indiscipline, c’est possible? Est-ce que discipline et liberté peuvent se conjuguer harmonieusement?

Sommeil reposant

Ma prof de Yoga m’a refilé ce truc pour bien dormir: un petit coussin de billes couvert de soie imprégné d’odeur de lavade. La lavande a un effet calmant, et le petit coussin sur les yeux amène une détente instantanée. Sa fraîcheur agréable repose les yeux. Je dors normalement assez bien, mais avec des rêves parfois agités. Mes rêves sont des péripéties pas trop reposantes, avec des missions où je suis agent secret, des poursuistes, des châteaux hantés, des morts-vivants, des méchants, des chiens géants et des monstres. Bien sûr je m’envolle toujours pour échapper de justesse au pire, dans un dénouement plutôt positif, mais c’est pas trop calme. Le petit coussin sur les yeux a réussi à ralentir ma course folle dans la nuit. J’ai dormi très profondément. Hier j’avais un vol tranquille au-dessus de Paris, pénard. Le pied, mais doux. Mon sommeil m’a semblé plus réparateur. Je me lève ce matin facilement, et avec beaucoup d’énergie.