L’impermanence et l’éphémère

Un forte impression de nostalgie décalée s’est emparée de moi. Je regardais les photos d’une amie retrouvée dans les méandres du web, une amie du temps de ma vie européenne, il y a déjà plusieurs années. Elle est toujours aussi belle, le temps ne semblant pas avoir d’emprise sur elle. Son amitié était comme un vent de fraîcheur, un éclat de rire. Une belle personne, vraiment. Je suis contente que nos vies se soient croisées. Mais il est peu probable que je la revoie. Elle habite l’Amérique latine, et le cadre professionnel qui avait permis notre rencontre était bien temporaire. Nos vies trépidantes et remplies ne nous permettront sans doute pas de se rencontrer à nouveau. Et au fond, peu importe.

J’ai eu le plaisir de connaître cette femme, comme j’ai eu le plaisir de connaître tant d’humains fascinants et attachants, et comme j’aurai encore le plaisir de connaître tant d’autres belles personnes. Mais en regardant ses photos d’enfance, et d’adolescence, à une époque où je ne la connaissais pas, j’ai eu une sorte de vague à l’âme inexplicable. Un sentiment de ne pouvoir tout embrasser, de ne pouvoir véritablement atteindre une finalité complète à étreindre toutes mes aspirations. Peut-être est-ce le temps lourd de cet été humide qui ne s’affirme pas qui m’apporte cette tristesse indomptable? Toutes ces vies croisées, tous ces liens tissés, tous ces coeurs enflammés, toutes ces joies, ces rires, ces passions, ces larmes, pour vivre notre impermanence et notre éphémère dans la plus belle conscience que le moment s’arrête quand il commence.

La vie s’étire lentement, ombrage à mes doutes. J’aimerai bien avoir un chat pour le regarder ronronner au soleil et jouer avec les mirages de lumière. Il pourrait me ramener à l’essentiel, et faire taire ces angoisses inutiles.

Publicités

2 réflexions sur “L’impermanence et l’éphémère

  1. Quelqu'un m'a déjà dit:  » nous ne sommes que passage dans la vie des gens! »

    J'avais tellement trouvé cela pénible d'entendre ça. Je voulais tant ne pas représenter seulement qu'un passage dans la vie de cette personne. Et pourtant, bien des années plus tard, il en est ainsi. Lorsque je repense à tout cela, je souris et je réalise que certains passages dureront plus que d'autres et que chacun m'apportera quelque chose de bon, à sa façon!

  2. Oui c'est tout à fait vrai. Mais en même temps, on fait tous partie d'un grand tout, et on retrouve l'essence d'une amitié dans une autre… on peut voir tout cela comme une continuité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s